Les mutations technologiques ont des répercussions sans précédent dans l’économie. Créateur de valeurs ajoutées par excellence, le monde du travail évolue au rythme des tendances de l’innovation. Et en entreprise, la modification de la façon de travailler est permanente. En l’occurrence, le BYOD est un phénomène en plein essor depuis quelques années. Ce virage technologique est-il salutaire pour les entreprises ou préjudiciable à leur développement ? Examinons de près la question !

BYOD : comprendre le concept

L’acronyme est un anglicisme qui veut dire « bring your own device ». Cette pratique consiste à donner carte blanche aux employés d’une entreprise, pour utiliser leurs équipements personnels (smartphone, tablette, ordinateur, etc.) dans l’exercice de leurs tâches. Les différents outils sont alors connectables sur le réseau de la structure, ce qui inclus donc aussi les tbi : « tableaux blancs interactifs ». Il faut relever que le concept intègre les visiteurs qui ont également accès au réseau de l’entreprise.
Si on peut retracer l’envol du concept en 2011 dans certains pays occidentaux et au japon, soulignons que la pratique a connu des évolutions diverses à travers les pays étudiés. Peu importe la tendance exacte, force est de reconnaître que le BYOD est un phénomène présent en milieu professionnel.

BYOD professionnel : quelle utilité ?

L’entreprise bénéficie de ce principe collaboratif à plusieurs égards. Elle réalise des économies en investissant moins sur les appareils employés, puisque ces derniers sont acquis par les travailleurs. Naturellement, il faudra débourser moins pour l’entretien de ces outils, revenant au moins partiellement à la charge des employés. Dans un contexte dynamique, le travail en entreprise requiert des équipements de pointe. Généralement à jour sur le plan des appareils mobiles, les professionnels sont plus productifs qu’en utilisant les équipements fonctionnant avec des systèmes moins performants. Le fait de travailler avec son smartphone ou sa tablette peut motiver les collaborateurs et contribuer ainsi à la satisfaction des professionnels.

EZCAST : une application pour le BYOD

Si on peut utiliser nos gadgets mobiles au travail, pourquoi ne pas en faire un usage optimal ? Vous souhaiter parfois partager des informations apparaissant sur votre écran, avec des collègues ? Projeter le contenu de votre smartphone sur d’autres périphériques nécessite des outils adaptés, et la transmission s’effectue sans connexion physique. « À quoi sert donc EZCAST», vous demandez-vous ? L’application est une interface de contrôle pour retransmettre le contenu de votre appareil mobile. Vous pouvez aussi exécuter certaines applications et réaliser des tâches dans un cadre collaboratif. Si vous envisagez adopter une politique BYOD, il est important de prendre les mesures nécessaires pour en faire un usage optimal en entreprise.

BYOD : recettes pour l’efficacité

Pour un rendu optimal, l’entreprise doit encadrer la méthode du BYOD. Le cadre réglementaire doit définir le contexte d’application de ladite méthode. Des dispositions techniques s’imposent également, afin d’exercer un contrôle sur l’utilisation et la façon d’employer le réseau mis à la disposition des employés. La hiérarchie doit implémenter des stratégies pour permettre une exploitation optimale du BYOD, en cohérence avec la vision de l’entreprise. Le succès devrait suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *